Le “Projet Eddy” de François Paoletti, ou la plus belle idée cycliste de l’année 2015. Elle a fait la couverture du numéro 4 de 200. Ou comment un consultant parisien a décidé, le temps d’une saison de classiques, de se mettre dans la peau et la roue d’Eddy Merckx. De Milan-San Remo — avec 200 — au Tour de Lombardie, en passant par Paris-Roubaix ou la Flèche wallonne, François aura roulé les neuf courses d’un jour gagnées par le Cannibale. Il en fera un livre. En attendant, il pédale. Ça se passe ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *